Une belle silhouette, c’est plus que chouette! C’est ce que tout le monde souhaite.
L’un des problèmes actuels de la chirurgie esthétique, c’est d’éliminer les bourrelets et la graisse accumulée au ventre, de supprimer la peau qui pend au niveau des bras, des cuisses ou du ventre et que le sport ou le régime se montrent incapables de supprimer définitivement.
D’ailleurs, le sport et le régime ne peuvent pas éliminer les graisses profondes et retendre la peau. Cet excès de graisse au niveau du ventre, des cuisses, des mollets, des hanches ou des bras peut apparaître soit à l’adolescence, soit après une cure d’amaigrissement, des grossesses, ou le cas le plus habituel du vieillissement de la peau.
Techniques pour affiner la silhouette pour venir à bout de cette graisse et de la peau qui tombe, la chirurgie esthétique et plastique va recourir à la liposuccion afin de retirer l’excès de graisse, matérialisé par des bourrelets et rondeur. Et pour les excès de la peau qui tombe, elle va faire une plastie du ventre, des cuisses, des bras voir des hanches, qui aura pour effet sur la peau flasque ou pendante, de la retendre, la remodeler, la lisser. on parle alors de lifting.
Le chirurgien esthétique peut utiliser chacune de ses méthodes évidemment, à savoir, la plastie abdominale et liposuccion du ventre, ou alors, les combiner. Bien entendu, il peut également, selon le choix du patient, décider de redonner du volume à votre silhouette.
Après tout, être fin ne veut pas dire être maigre. Dans ce cas, il va pratiquer un lipofilling en procédant à une injection de la graisse prélevée sur le corps de la patiente pour lui donner du volume aux endroits ciblés. Il peut ainsi procéder à l’augmentation des fesses ( elles ne sont pas toujours jolies quand elles sont trop plates) soit par la pose d’implants ou de prothèses fessiers.
Ou au lieu de la graisse prélevée sur le patient , il peut utiliser un dérivé de l’acide hyaluronique, le macrolane pour l’augmentation des fesses. L’intervention peut durer 30mn à 2h selon le nombre de sites. L’hospitalisation en ambulatoire ou 24 h. Après l’opération le patient pourra attendre 7 à 10 jours pour reprendre le travail, et 1 mois pour les exercices physiques.

Une chirurgie esthétique spécifique

Logiquement, les déformations mammaires devraient faire partie de la chirurgie de la silhouette. Mais la plastie des seins est un domaine de la chirurgie esthétique. Par conséquent, une plastie de la silhouette va porter son attention sur autre chose que les seins.

Ce qui intéresse cette chirurgie, ce sont les anomalies de la paroi abdominale à savoir : lipodystrophie, hernie, les déformations après une chirurgie bariatrique, les cicatrices chirurgicales) ; les anomalies de la région glutéale, hypotrophie des fesses, ptose fessière, et d’autres interventions à visée esthétique.

Le corps étant un facteur important d’intégration sociale et socio-professionnelle, de sa beauté dépend le bien-être de l’homme ou de la femme. Certains soins apportés au corps ne peuvent être cosmétiques simplement, et requiert une attention que seule la chirurgie esthétique peut leur apporter.

Les interventions esthétiques de la silhouette

Les cas de lipodystrophies abdominales sont traités selon le problème. En cas de lipodystrophie isolée, c’est-à-dire, sans relâchement cutané, une liposuccion seule peut suffire. Mais si à la lipodystrophie est associée une ptose cutanée abdominale, en plus de la lipoaspiration, une abdominoplastie est mieux indiquée pour réaliser l’ablation de la peau endommagée, de même que le chirurgien pratiquera une diastasis des muscles grands droits. Si la diastasis n’est pas modérée, une plicature aponévrotique peut être utile pour parfaire le résultat esthétique.

De la même manière seront traitées la lipodystrophie brachiale, la lipodystrophie fessière ou la lipodystrophie crurale. En cas d’accumulation graisseuse sur les bras, les fesses ou les cuisses, une liposuccion sera nécessaire dans chaque cas, et l’intervention complétée par un lifting des bras, un lifting des fesses ou un lifting des cuisses. La lipoaspiration a permis de réduire de manière considérable les risques de dermolipectomie.

Mais en ce qui concerne le lifting des fesses particulièrement, la pose des implants fessiers peut s’avérer nécessaire pour les patientes n’ayant pas un important capital glutéal. Ou le grossissement des fesses peut être envisagé aussi par un lipofilling des fesses.

abdominoplastie

                     Abdominoplastie

liposuccion-interv

                    Liposuccion

lifting-cuisses

               Lifting des cuisses

Save

Save

Save

Save