Le bistouri fait peur. Non pas parce que c’est une « arme blanche », loin de là, mais plutôt à cause de ses effet permanents voir difficilement réversible. En esthétique, la mésothérapie se définit alors comme l’alternative au bistouri. On a connu les injections de collagène et de toxine botulique (botox), tous les deux présentent des limites malgré leur efficacité. Tous deux sont révolus. Ces dernières années, une molécule a révolutionné la médecine esthétique ; L’acide hyaluronique, véritable pivot des traitements antirides. En Tunisie, l’injection de l’acide hyaluronique se fait seulement au niveau du visage.

injection-acide-hyaluronique-tunisie

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

Obtenu par le processus d’oxydation de carbone, l’acide hyaluronique (AH ou HA) est naturellement présent dans l’humeur vitrée de l’œil, et dans le liquide synovial qui protège les articulations. Egalement présent dans la peau, il y joue le rôle d’hydratant. La molécule est donc omniprésente dans l’organisme, ce qui minimise les risques de son rejet après son administration. Cela signifie aussi que l’acide hyaluronique est biodégradable et que ses effets sont réversibles.

Mucopolysaccharide, il doté d’une très grande capacité à retenir l’eau. C’est là que réside son secret de fonctionnement.

Quel est le principe d’une injection d’acide hyaluronique ?

Grâce à son pouvoir osmotique (attire l’eau), l’AH agit comme une éponge dermique. La solution injectée retient l’eau et se mélange à l’acide hyaluronique déjà présent dans la peau. Ce qui a pour effet de donner du volume ou de redessiner la zone traitée. L’acide s’épuise dans l’organisme ce qui limite la durée des résultats, entre six et quinze mois. Cette durée ainsi que l’effet volumateur de l’AH dépendent de plusieurs facteurs :

  • Le type de peau : Certains types de peau sont plus étanches aux effets de l’acide hyaluronique
  • La zone traitée : Plus la zone est étendue plus il sera difficile de pérenniser l’effet
  • L’âge du patient : L’usage a des fins préventives assure une plus longue durée que l’usage à des fins réparatrices.
  • Le tabagisme : le tabagisme réduit l’efficacité du traitement.
  • L’exposition au soleil : L’exposition au soleil a tendance à rétrécir les durées entre les injections.
  • Le degré d’élasticité et de viscosité du gel : Plus ces valeurs sont importantes plus longtemps durera l’effet.
  • La taille des particules du gel : Ce paramètre agit directement sur l’effet volumateur de l’injection.

Quelles sont les zones traitées ?

A son apparition, l’utilisation de l’acide hyaluronique se limitait au bas du visage :

  • Sillions naso-géniens
  • Plis d’amertume

La biodégradabilité, la durée d’action ainsi que l’instantanéité des résultats font croitre la demande ainsi que les domaines d’utilisation de la molécule dite « miracle ». On assiste à un usage plus large du produit. On y fait appel pour redessiner les lèvres, le montant et même le nez par la rhinoplastie médicale (sans opération), bref l’intégralité du visage et beaucoup plus encore. L’AH est aussi prescrite pour des corrections d’autres membres du corps :

  • Les mains : réduit l’aspect des os et veines au dos des mains.
  • Les fesses : pour arrondir les fesses plates ou pour sculpter le galbe du creux sous la hanche.
  • Les mollets : corriger l’effet « mollets de coq » et équilibrer la jambe par rapport à la cuisse.
  • Les parties intimes : Augmente la circonférence du pénis chez l’homme et amplifie le point G chez la femme.
  • Les plantes des pieds : Renforce et évite l’usure des plantes des pieds relatives au port des chaussures à talons haut.

Comment se déroule une séance d’injection de produits de comblement en Tunisie ?

Tout d’abord, on procède à un examen clinique pour définir le type de peau, le type et la quantité de gel à utiliser ainsi que les éventuelles contre-indications. Même si les cas d’allergies à l’acide hyaluronique reportés jusqu’ici sont de l’ordre de 0,05% (1 cas sur 2000), il est conseillé d’effectuer lors de cet examen un test d’allergie qui consiste à injecter une petite quantité d’AH dans l’avant-bras et observer les réactions. Au bout d’une semaine, si des rougeurs se manifestent, alors il est préférable d’éviter le traitement. L’examen clinique a aussi pour but d’évaluer le coût du traitement en fonction de la zone a traiter, du type et de la quantité de gel à utiliser.

Les injections d’acide hyaluronique se font généralement en ambulatoire, au cabinet, sans ou sous anesthésie locale (pommade a la lidocaïne ou anesthésie classique). L’acide est injecté à quelques millimètres de profondeur. Un massage de la zone traitée peut être effectué par le praticien pour uniformiser le résultat. La séance dure entre dix et trente minutes en fonction de la zone à traiter et du nombre de rides.

Quel est le coût du traitement acide hyaluronique en Tunisie ?

Le tarif des injections est aux alentours de 300€, mais elles sont souvent sujet à des promotions et peuvent même être offertes si elles sont accompagnées d’autres traitements.

Quels sont les résultats de l’acide hyaluronique lorsqu’il est appliqué pour combler les rides ?

Les résultats des injections sont instantanés, et on observe une nette amélioration des zones traités seulement quelques heures après la séance. Ces améliorations peuvent se poursuivent sur dix jours (phénomène de prise d’eau) avant l’obtention du résultat optimal. Une fois que l’acide est complètement assimilé par l’organisme, les contours sont alors redessinés, et le volume obtenu répare le relâchement cutané et réduit les cernes. On obtient alors un meilleur teint ainsi qu’une meilleure tonicité. La pérennité de ces effets dépend de la zone traitée ainsi que de la qualité (viscosité) et du volume du gel injecté. Il est conseillé de renouveler les injections avant la disparition complète des effets de l’intervention précédente.

De cette façon on pourra injecter une quantité inférieure d’acide à chaque fois.

Quels sont les contre-indications à l’acide hyaluronique ?

Des effets inflammatoires peuvent apparaitre, ils sont généralement transitoires, tout comme les œdèmes.

L’acide hyaluronique étant naturellement présent dans l’organisme et résorbable par ce dernier, très peu de cas allergiques ont été reporté. Cependant, le traitement est déconseillé aux personnes atteintes de maladies auto-antigènes ou de maladies allergiques évolutives ou présentant des signes de prolifération cellulaire anarchique. Il est aussi déconseillé aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent.